Jean le géant

Le soufflet à histoires

Pour ce deuxième volet du Soufflet à histoires, nous avons choisi d'adapter Jean l’intrépide, de Charles Deulin, conte traditionnel du nord de la France, dont on peut voir aujourd’hui encore les personnages (les géants Jean, Tord-Chêne et Marie Saguenon) défiler dans les rues, notamment lors du carnaval de Douai.

Avec son accordéon et ses mots, Sylvie nous fait vivre un conte épique et merveilleux où la bravoure et la générosité sont récompensés.

Le spectacle

Jean est un enfant trouvé. Très grand, laid et peu bavard, il est maltraité par les autres enfants.

Banni de son village à la suite d’un événement tragique, il se donne pour mission de libérer les princesses Boule d’Or et Boule d’Argent. Sa quête le mène jusque dans les profondeurs de la terre où il affronte un gnome, des monstres terrifiants, et où il fait des rencontres merveilleuses.

Ses aventures vont l’aider à s’épanouir et à révéler toutes ses qualités humaines.

Extrait vidéo
À propos du spectacle

Au cœur de ce conte épique et merveilleux, il y a le thème de la différence, ou les multiples facettes de la monstruosité. Qui est monstrueux ? Qui ne l’est pas ? Tout est affaire de point de vue...

Dans ce spectacle, Sylvie entrecroise récit pur et incarnation des personnages, conteur et jeu théâtral. Les différents endroits traversés donnent lieu à des ambiances marquées, soutenues par la musique et la lumière. L’espace se déploie peu à peu, le tapis devenant forêt, village, caverne, château, cuisine...

Les enfants vivent avec le héros les épreuves initiatiques ; avec lui ils tremblent, ils s’étonnent, ils s’indignent, ils s’engagent, ils perdent et retrouvent courage, ils rient et ils pleurent... ils aiment.

Le dispositif de scène reste simple : un tapis volant et un tabouret haut. Mais à partir de ce tabouret, nous avons soigné particulièrement le travail de mouvement et de geste pour montrer que, tout en restant assis, on peut voyager loin…

Pour accompagner Sylvie, et faire un contrepoint musical, il y a toujours Luigi, l'accordéon. Il rythme, aère, met en valeur, prolonge les mots, les images et les ambiances. C'est aussi l'occasion, pour les enfants, de découvrir en direct un instrument original, un son particulier et des musiques traditionnelles.


Texte : d'après un conte traditionnel du nord de la France | Musiques : musiques traditionnelles d'Europe | Mise en scène : Philippe Calmon | Avec : Sylvie Garbasi | Spectacle : 40 mn | Ouverture : 3 à 5 m | Profondeur : 3 à 5 m | Public concerné : enfants de 5 à 11 ans | Nombre de spectateurs : 100 personnes

Ce spectacle peut être autonome et se jouer dans une salle non équipée (écoles et bibliothèques)