De l'aube au crépuscule

If

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou, perdre d’un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir;

Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre
Et, te sentant haï sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leur bouche folle,
Sans mentir toi-même d’un seul mot;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi;

Si tu sais méditer, observer et connaître
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur;
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage
Sans être moral ni pédant;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors, les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire,
Tu seras un Homme, mon fils

Rudyard Kipling

Origine

Pour cette création, nous avons souhaité travailler sur les différentes étapes de la construction d’un individu avec pour toile de fond l'univers du cirque et de la foire.

Dès nos premiers pas, nous tombons, pleurons, nous relevons, recommençons et cela est accepté par tous. Nous considérons ces étapes comme nécessaires. Mais, en vieillissant, notre droit à l'erreur diminue car le regard des autres change. Serions-nous devenus si différents ? Serions-nous devenus des super héros ? …

Quels sont les ressorts qui nous permettent d’avancer, d’évoluer, de continuer. Comment devenons nous ce que nous sommes ?

Au fur et à mesure de nos recherches et de nos envies, nous est apparu la place et l’importance que prennent nos limites dans notre vie. Elles sont souvent à l’origine de toute avancée. Il semble même fondamental voire inévitable de se tromper pour comprendre qui nous sommes, pour trouver le chemin. D’une certaine façon, nos limites s’apparentent aux épreuves que doivent surmonter les personnages des contes traditionnels. Nous sommes tous des "héros modernes" lorsque nous cherchons à dépasser nos limites.
Il faut oser ! Et oser, c’est d’abord oser se tromper…

Et l’idée d’un spectacle est née pour raconter la vie de Tom. Tom, cet enfant de la balle qui nait sans un cri. Tom, ce fils de célèbres trapézistes qui se révèle très vite maladroit. Tom la catastrophe qui devient la risée de ses camarades et qui va devoir affronter ses peurs et ses limites pour trouver sa place et devenir un artiste de cirque renommé.

Le spectacle

Les premiers pas de la vie de Tom, cet enfant né maladroit dans l'univers du cirque.

Avec ce spectacle, nous empruntons le chemin que suit Tom dès ses premiers pas. Tom, cet enfant de la balle qui ne correspond pas à la norme tant attendue par toute sa famille. La toile de fond est donc l'univers du cirque avec ses exigences, ce dépassement de soi toujours reconduit, mais aussi l'univers de la foire avec ses artistes haut en couleur comme Madeleine, la femme à barbe extra-lucide, les soeurs siamoises aux langues de vipère, Natacha la contorsionniste... Autant de personnages qui vont croiser la vie de Tom pour le pire comme pour le meilleur.

Dans un premier temps, nous mettons en scène l'univers du cirque puis la naissance de Tom naissance, la découverte du corps et de ses mouvements avec les sensations que cela procure. Autant d’étapes et de chutes nécessaires pour se tenir debout. Puis Tom va faire la découverte de sa différence, sa maladresse maladive qui l'empêche d'exister. Mais s'il est sujet aux railleries de ses camarades, d'autres sauront lui redonner courage. Avec Léon, l'équilibriste cul-de-jatte, il va comprendre qu'il est possible de dépasser son handicap. Il se lance alors dans la grande expérience de l'équilibre sur fil et réalise son premier numéro. Il accomplit cette prouesse qu'il croyait impossible et s'ouvre à la vie.


Écriture et mise en scène : Philippe Calmon et Eveline Houssin - Décor et marionnettes : Philippe Calmon - Vidéo : Camille Viel - Ambiance sonore : Philippe Calmon - Costumes : Alice Touvet - Avec Sévane Sybesma, Eveline Houssin, Alexandre Schreiber et Philippe Calmon

Durée du spectacle : 40 mn - ouverture 6m minimum - profondeur : 6m minimum - hauteur : 3,50m
Nombre de spectateurs : 150 personnes (au-delà nous consulter)
Ce spectacle peut être autonome et se jouer dans une salle non équipée.

De l'aube au crépuscule est soutenu par la Compagnie Daru Thémpô, Pôle de la Marionnette en Essonne, la ville de Montreuil avec le Théâtre des Roches, la ville de Romilly-sur-Seine avec la Salle François Mitterrand, le CREA à Alfortville, la Communauté d'Agglomération de l'Étampois Sud-Essonne avec la ville de Méréville, Le Moustier à Thorigny, et Le Centre Culturel Edmond Rostand à Rueil-Malmaison.

Scénographie et mise en scène

Avec ce spectacle, nous avons choisi de travailler à partir d'improvisations et de manière chorégraphique avec des pantins sculptés dans la mousse qui resteront bruts, et des matériaux comme le tissu et le bois pour tout décor.

Des échelles de tapissier symbolisent le chapiteau du cirque sur lesquelles peuvent s'accrocher les trapèzes et les fils des équilibristes. Des podiums et des planches alternent pour former la piste du cirque ou servir de support aux numéro des artistes. Un filet et des cordes complètent le décor. Tous ces éléments se présentent comme un terrain de jeu modulable à souhaits. Ils deviennent pour les 4 artistes marionnettistes des objets manipulables au même titre que les marionnettes. Cela donne lieu à des chorégraphies rythmées.

La musique est originale emprunté à l'univers de la fête foraine avec orgue de barbarie et boîte à musique.

Dans ce spectacle, nous voulons représenter des étapes clefs ou représentatives de la constitution de l’individu surtout quand il se révèle différent. Dans ces moments de passage, nous souhaitons valoriser le droit à l’erreur afin de dédramatiser les difficultés et les épreuves que rencontrent tout-un-chacun pour exister et trouver sa voie.

La presse en parle

L'Est Eclair :

Romilly-sur-Seine : Tom, une marionnette fildefériste
La compagnie Métaphore de Montreuil, de retour à la salle François-Mitterrand, a présenté, mercredi, à la jeunesse romillonne, sa toute dernière création De l’aube au crépuscule. Après La Chaise bleue, La Brouille, Le Livre de la Jungle, la troupe reste fidèle à Rudyard Kipling en s’inspirant de son poème If.

Tom un enfant de la balle
Cette histoire qui se déroule dans le milieu du cirque raconte l’odyssée de la vie de Tom depuis ses premiers pas hésitants. Tom veut devenir grand et pour ce faire, il va devoir affronter ses peurs et jouer de ses maladresses pour affirmer son identité. Ce spectacle met en scène cet enfant de la balle et présente la naissance, l’éveil à la vie, la découverte du corps, les chutes pour marcher. Corriger ses erreurs et surmonter les épreuves sont nécessaires pour que Tom puisse devenir un artiste de cirque renommé. Soixante-dix jeunes enfants ont, pendant 45 minutes, suivi la pièce avec intérêt. Ils ont également pouffé de rire en regardant les quatre comédiens, Philippe Calmon, Éveline Houssin, Sévane Sybesma et Alexandre Schreiber, faire évoluer les différentes marionnettes sur la scène.


J.C.B, 19/04/2019