La brouille

Résumé de l'histoire

"Deux terriers étaient voisins. Dans l’un habitait monsieur Brun, un lapin marron, dans l’autre monsieur Grisou, un lapin gris."

Claude Boujon commence cette fable animalière par ces deux phrases, en apparence simples et anodines, qui en disent long sur les thèmes abordés. Le tableau s’anime et nous voyons ces deux lapins à la fois identiques et si différents vivre l’un à côté de l’autre. Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes, ces deux voisins sont même amis jusqu’au jour où Monsieur Brun découvre que Monsieur Grisou a quelques "défauts", et vice versa.

Leurs différences éclatent au grand jour, ils se fâchent, le ton monte, jusqu’à ce qu’ils dressent un mur entre eux. Tout devient alors prétexte à la dispute, et ce qui devait arriver arriva. Ils se battent tant qu’ils en oublient le danger : le renard rôde. Il n’a plus qu’à tendre la patte pour les attraper. Fort heureusement nos deux lapins se réveillent à temps et s’unissent pour lui échapper. De cette épreuve naît une véritable amitié.

Le spectacle

Les matelots du Métaphore sont sur le pont. Ils accueillent le public pour un voyage imaginaire dans l'univers de Claude Boujon.

Quand tout le monde est à bord, on entend la voix du capitaine qui fait les dernières recommandations et donne le ton en musique. Le bateau devient castelet, les matelots suivent la cadence et sortent de leur valise les deux lapins qu'ils installent dans leurs terriers. M. Brun et M. Grisou se saluent, s'apprivoisent, s'apprécient malgré leurs différences jusqu'à ce que cette belle entente dérape.

Un spectacle sur la difficulté à vivre ensemble...

Vidéo ancienne version

A propos du spectacle

La situation nous a semblé à la fois porteuse de jeu et de sens. Mettre en scène avec démesure les différences et les divergences de ces deux lapins pour révéler les mécanismes du conflit et donner ainsi des pistes pour le désamorcer sera la base de notre travail.

Cette histoire nous invite à nous interroger sur la manière dont nous abordons nos rapports avec l’autre, frère, sœur, voisin, voisine, ami... Comment des relations de bon voisinage peuvent se transformer, s’envenimer et finir dans un conflit absurde.

Cet aveuglement ainsi décrit n’est pas sans rappeler des situations que nous retrouvons dans le monde entier. Lorsque nous n’arrivons plus à régler nos différends, nous oublions de regarder ce qui est le plus important et cela peut conduire à notre perte.

Ce que cette fable nous dit aussi, c’est qu’au-delà de nos différences, nous pouvons trouver un terrain d’entente pour vivre ensemble. Elle nous rappelle avec beaucoup d'humour qu’un peu de modération ne nuit pas bien au contraire.

Scénographie et mise en scène

Partant de l'idée qu'un spectacle est un voyage, deux matelots guident le public dans cette "Brouille". Ils accueillent les passagers à leur arrivée, leur font prendre place et quand tout le monde est à bord le bateau appareille : le spectacle peut commencer.

Hisser la grand-voile, c'est ouvrir la première page du livre. On voit apparaitre un ciel bleu pâle et devant celui-ci un praticable représentant une prairie vert tendre inspiré du graphisme de Claude Boujon et dans laquelle va se dérouler l'action.

Les deux comédiens qui jouent les matelots sont ceux qui manipulent à vue les marionnettes et jouent l'histoire. La voix du capitaine est là pour rappeler les consignes et les règles de bonne conduite.

La marionnette est la principale technique théâtrale utilisée, mais elle n'est pas la seule. En complément nous avons également un passage avec un personnage masqué (le renard), ainsi qu'un passage en théâtre d'ombres (quand les lapins creusent leur galerie).

Nous avons varié les techniques de jeu pour enrichir le propos de la pièce au maximum et garder les spectateurs toujours en éveil, toujours prêts à accueillir une nouvelle surprise scénographique.
Adaptation et mise en scène : Philippe Calmon - Décor, masques et marionnettes : Cie Métaphore - Costumes : Sylvie Martin-Hyszka - Avec : Eveline Houssin et Philippe Calmon - Montage : 1 service de 4 heures - Démontage : 2 heures - Spectacle : 40mn - ouverture : 6 à 8m - profondeur : 6 à 8m - hauteur mini. : 2m50 - public concerné : enfants de 3 à 8 ans - nombre de spectateurs : 150 personnes maximum, au-delà nous consulter

La Brouille a été soutenu par la Ville de Montreuil (Théâtre des Roches), le CREA à Alfortville, le théâtre d'Étampes, le Salon du Livre de Troyes, La Courée à Collégien et la MPT Gérard Philipe à Villejuif.

Ce spectacle peut être autonome et se jouer dans une salle non équipée.

La presse en parle

L'Écho Républicain : Le nouveau rendez-vous culturel proposé en dehors des périodes scolaires aux petites têtes blondes, "Les Vacances de Doussineau", a trouvé son public.Pour une première, la réussite était au rendez-vous,mercredi, puisque La Brouille, tendre spectacle de marionnettes et d'animation présenté par la Compagnie Métaphore, d'après l'album de Claude Boujon, s'est joué à guichet fermé.Le capitaine et ses matelots ont embarqué le jeune public sur le Métaphore pour un voyage imaginaire. À travers cette fable animalière entre deux petits lapins, M. Brunet M. Grisou, c'est toute la complexité de la différence,de l'acceptation de l'autre et du vivre ensemble qui sont évoqués. Mais, l'amitié, l'humour et le sourire finissent toujours par l'emporter pour la plus grande joie des enfants.Un décor de rêve, une compagnie de talent ont fini de séduire petits et grands. Tous sont repartis des étoiles dans le regard, prêts à se replonger dans les albums de l'auteur qui a bercé des générations.Quarante minutes de pur bonheur non seulement pour les enfants mais également pour les parents et grand-parents qui les accompagnaient. Le Gal Christine. Octobre 2015

Lamuse.fr : Un joli moment pour les jeunes spectateurs.A partir d'un livre de Claude Boujon - La Brouille -Philippe Calmon imagine un spectacle où les manipulateurs deviennent acteurs et danseurs pour nous raconter les soucis de voisinage de deux lapins : monsieur Brun et monsieur Grisou. L'histoire suit un fil plutôt attendu :rencontre des deux lapins-voisins, découverte des habitudes de l'autre, brouille, fâcherie, querelle... et réconciliation,malgré les différences, sur le dos d'un méchant renard prêt à les dévorer tout cru. La surprise vient plutôt du mode de narration et surtout du dispositif évolutif qui permet de jolies surprises et de belles trouvailles de mises en scène. Muriel Desveaux. Avril 2014

Tous Montreuil : La Compagnie Montreuilloise Métaphore excelle dans l’adaptation théâtrale d’albums pour la jeunesse. La Brouille, d’après Claude Boujon, développe avec tendresse et humour, la difficulté d’accepter leurs différences pour deux lapins voisins.Monsieur Brun et Monsieur Grisou. Mai 2014

Billetreduc : Beaucoup de talents réunis autour de cette adaptation du classique de Boujon. Une belle écriture : le texte original est présent enrichi des répliques d’une adaptation très enlevée et très bien écrite.Quelques chansons, de la musique, trouvent une place cohérente et naturelle, comme si elles avaient toujours été là... Les 3 acteurs sont étonnants. La mise en scène,les décors, les passages poétiques voire absurdes, tout est minutieux, intelligent. On rit, on s’étonne, on est surpris, émus. La manipulation des lapins est incroyable, les actrices les font vivre, littéralement. C’est un spectale pour enfants, certes, mais, j’ai, pour la première fois, pris autant, si ce n’est plus, de plaisir que mes 2 enfants, 2 et 4 ans. Ils ont adoré. Un moment d’une belle simplicité qui a dû nécessiter beaucoup de travail. Courez-y. Parlez-en. La Compagnie Métaphore mérite vraiment qu’on la file... Mai 2014

Billetreduc : Nous sommes allés voir ce spectacle avec deux petites filles de 4 ans. Elles se sont bien amusées toutes les deux ! Et chose plus rare avec un spectacle pour enfants, nous (les adultes) aussi. Bref, un spectacle intelligent, bien joué par deux actrices drôles et dynamiques. N’hésitez pas à y aller. Mai 2014